Le syndrome de fatigue chronique

0

La myélite myéloïde, appelée syndrome de fatigue chronique, se caractérise entre autres par une fatigue persistante et inexpliquée qui persiste malgré les efforts de la personne de prendre un repos suffisant. Il est considéré comme une maladie neurologique et apparaît souvent soudainement, entraînant une détérioration rapide et importante de la santé. C’est un syndrome non infectieux et non génétique.

L’encéphalite myocardique ou syndrome de fatigue chronique présente également des symptômes notamment les douleurs musculaires et articulaires et le malaise généralisé. Parfois, un événement associé peut sembler être une infection virale ou bactérienne, mais également une immunisation, un traumatisme physique, une exposition à des polluants environnementaux, etc.

Comment se manifeste le symptôme du syndrome de fatigue chronique ?

Le symptôme du syndrome de fatigue chronique peut commencer par une fatigue persistante et inexpliquée qui dure plus de 6 mois, 3 mois pour les enfants. La fatigue augmente après un effort physique ou mental modéré et tend à persister plus de 24 heures. La diminution des performances scolaires, professionnelles, sportives et scolaires est parmi les symptômes les plus fréquents. Le malade peut ressentir une douleur musculaire inexpliquée, assez similaire à la douleur causée par la fibromyalgie souvent accompagnée d’un mal de tête important et inhabituel.

La personne atteinte de la fatigue chronique peut aussi avoir des problèmes neurologiques ou cognitifs: confusion, perte de mémoire à court terme, difficulté de concentration, confusion, difficulté de mise au point visuelle, hypersensibilité au bruit et à la lumière, etc. Les manifestations immunologiques: maux de gorge récurrente, ganglions lymphatiques axillaires et sensibles à la cuisse, symptômes récurrents de la grippe, allergies alimentaires peuvent être aussi des signes liés aux fatigues chroniques.

Y a-t-il des traitements médicaux pour le syndrome de fatigue chronique

La cause de ce syndrome est certainement inconnue et il n’existe aucun traitement spécifique pour le syndrome de fatigue chronique qui ait été clairement prouvé son efficacité. En pratique, les thérapies visent à soulager les symptômes, à donner au patient une autonomie maximale et à augmenter ses capacités. Le traitement n’étant pas spécifique, plusieurs méthodes visent à minimiser l’épuisement du patient: les sciences de l’hygiène et de la nutrition; la rééducation des muscles avec des séances de kinésithérapeute de 2 minutes à 3 fois par semaine au début peut beaucoup aider le malade.

Peut-on prévenir le syndrome de fatigue chronique ?

Malheureusement, tant que les causes de cette maladie chronique restent inconnues, il n’y a aucun moyen de la prévenir. De nombreuses personnes ignorent qu’elles sont malades et ne font rien pour se soigner. Voici quelques mesures de prévention sur le syndrome de fatigue chronique: vous devez éviter les activités excessives, mais aussi le stress psychologique. Vous devez allouer des périodes de relaxation quotidiennes (écouter de la musique, méditer, visualiser, etc.) Vous devez avoir un cycle de sommeil régulier qui améliore le confort et planifier vos activités pour la semaine pour éviter le stress. La tranquillité de l’esprit est aussi très recommandée par les médecins. Vous pouvez passer quelques vacances dans des endroits calmes pour vous relaxer ou opter pour du spa.

Share.

About Author

Leave A Reply