Une mauvaise alimentation favoriserait la perte des cheveux

La chute des cheveux est un problème très fréquent, pour les hommes comme pour les femmes. Or, modifier légèrement ses habitudes de vie peut avoir un fort impact sur la santé des cheveux.

Comment la nutrition influence l’état de santé des cheveux ?

La croissance et la vitalité des cheveux dépendent notamment de l’apport en soufre et en zinc, ainsi qu’en vitamines B6, C et E.

En effet, les acides aminés soufrés et le zinc permettent au corps de synthétiser la kératine des cheveux, ils doivent donc être ingérés en quantité suffisante pour avoir une bonne santé capillaire.

La vitamine B6 est impliquée dans les cycles capillaires et dans le renouvellement des cheveux, tandis que la vitamine E est connue pour limiter le vieillissement des cheveux. La vitamine C, elle, a un rôle indirect : elle permet à l’organisme d’assimiler le fer, qui est indispensable pour assurer l’apport d’oxygène aux cellules de l’organisme, notamment les cellules des bulbes capillaires. Sans cet oxygène, les cellules ne peuvent pas fonctionner normalement et au niveau du cuir chevelu, cela se traduit par des cheveux plus fragiles et cassants.

Quels sont les aliments à privilégier ?

À la lumière de ces éléments, les aliments à privilégier sont donc :

  • pour le soufre : les protéines animales (poisson, viande, œufs), l’ail, l’échalote, le choux…
  • pour le zinc : la viande, le fromage, les céréales…
  • pour la vitamine B6 : le thon, le saumon, la banane, la pomme de terre…
  • pour la vitamine E : les huiles végétales, l’avocat, les amandes…
  • pour la vitamine C : le persil, le kiwi, le poivron…
  • pour le fer : les protéines animales, les lentilles, les céréales…

Quels sont les aliments à éviter ?

Les principaux aliments nocifs pour les cheveux sont ceux contenant des sucres rapides, notamment les sucres raffinés. Il faut donc éviter les produits transformés sucrés, comme les pains industriels, les biscuits, les plats préparés…

En effet, après avoir mangé ces aliments, les sucres solubles sont rapidement assimilés par l’organisme, ce qui provoque un pic de glycémie, suivi d’une forte sécrétion d’insuline, hormone visant à réguler le taux de sucre dans le sang.

Or, l’insuline agit également sur les follicule capillaires en les rendant plus fins. Par conséquent, les cheveux sont plus fragiles et tombent plus rapidement. Le site www.forte-tete.com traite aussi de l’importance d’une alimentation adaptée pour prendre soin de sa chevelure.

Enfin, l’excès d’alcool peut entraîner des carences nutritionnelles liées notamment à la forte mobilisation du foie qui assimilera moins bien les autres nutriments, ce qui peut affecter les cheveux.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *