Ostéoporose : Quels sont les risques ?

0

Jusqu’à l’âge de 20 ans, le capital osseux d’un individu se forme. Sa dégradation se fait peu à peu entre les 20 à 50 ans. Pourtant, pour certaines personnes, des maladies affectent cette dégradation et rendent leur os plus vulnérable. L’ostéoporose, une affection squelettique, réduit la masse osseuse et engendre des modifications dans la structure de l’os.

L’équilibre entre la construction d’os et la destruction d’os par les cellules n’est donc plus tenu. L’os peut donc se briser facilement même de choc considéré comme léger.

Personnes à risque

L’ostéoporose peut être génétique. En effet, le manque de vitamine D et de calcium au cours de la grossesse ou de l’allaitement augmente le risque pour un nouveau-né. D’autres prédispositions familiales ou conditions héréditaires peuvent aussi être la cause.

L’âge et le sexe sont également considérés, le sexe féminin et les personnes âgées de plus de 65 ans sont les plus touchés. La consommation excessive d’alcool, de caféine, de nicotine et même de la viande engendre un déséquilibre dans la construction de la masse osseuse. Tout comme l’excès ou le manque d’activité physique. Les risques que courent ces personnes ne sont pas minimes.

Handicap

La facilité de fracture des os fait courir un risque de handicap. En effet, les accidents qui pourront être vus comme banals pour une personne saine peuvent s’avérer tragiques pour une personne atteinte d’ostéoporose. La fréquence des fractures et sa gravité peuvent causer des l’inactivité du membre temporairement ou à long terme. Avec l’âge, ces risques augmentent. Des modifications corporelles résultent également des casses.

Fracture sévère

Le tassement vertébral est la plus sévère d’entre toutes les fractures osseuses. En effet, la fracture de la hanche et des vertèbres provoque une surmortalité chez les victimes. Un risque pour toutes les personnes atteintes, quel que soit l’âge ou le sexe, le tassement vertébral peut s’avérer fatal.

Le tassement vertébral survient après une chute la majorité du temps. Bien que dans certains cas, ne serait-ce que soulever un enfant, s’étirer peut causer une fracture. La fragilité est tellement excessive que même pour de simples mouvements, la personne paye cher avec la douleur.

Fracture des membres supérieurs

La fragilité osseuse touche autant les membres inférieurs que supérieurs. Les poignets, bras, coude, tête de l’humérus, clavicules sont les plus concernés pour la partie supérieure. Pour les personnes âgées, un faible traumatisme peut provoquer la casse de la tête de l’humérus contrairement aux adolescents qui requièrent un choc brutal.

À savoir également, les fractures du coude qui peuvent causer des complications immédiates et risquent d’enraidir après le traitement. Les risques sont partout pour les personnes atteintes d’ostéoporose, pour éviter des douleurs fréquentes, la consultation d’un spécialiste est vivement recommandée.

Share.

About Author

Leave A Reply