Herpès : ce qu’il faut faire dès l’apparition des premiers signes

L’herpès est considéré à tort comme une maladie honteuse en raison des différentes polémiques infondées sur son mode de transmission. Pourtant, il faut savoir que le virus de l’herpès se transmet par voie sexuelle, mais également par simple contact physique. Mais la question à se poser est : comment venir à bout de l’infection ? Réponse à travers cet article.

L’herpès : de quoi s’agit-il ?

Avant de parler de la manière de venir à bout de l’herpès, il est important de découvrir en quoi consiste cette infection. L’herpès est une maladie virale et contagieuse qui se manifeste par des affections de la peau et des muqueuses. Elle est due au virus de l’herpès simplex ou HSV. Ainsi, la personne contaminée par l’herpès présente des vésicules groupées sur la zone concernée. D’une manière générale, la maladie est bénigne, cependant, il peut se compliquer chez les nourrissons, lors de la grossesse ou encore chez les personnes immunodéprimées. En effet, elle peut entraîner une encéphalite ou encore des infections pulmonaires. Lisez notre article sur comment soigner l’herpès rapidement.

L’herpès se décline principalement en deux sortes, à savoir celui dû au virus HSV1 qui présente une manifestation orale et celui entraîné par le HSV2 touchant les parties génitales. Le premier type d’herpès apparaît sous forme de bouton de fièvre, tandis que l’autre type se manifeste en vésicules groupées sur les zones génitales. Si l’examen clinique visuel est en général suffisant pour diagnostiquer l’herpès provoqué par le virus HSV1, un prélèvement de la lésion ou une sérologie sera indispensable pour détecter le virus HSV2. En cas de relations à risque, procéder à un autotest sida en utilisant le matériel proposé ici.

Les symptômes de l’herpès

Un grand nombre des individus infectés par l’herpès n’ont pas de symptômes. À cet effet, une personne peut être contaminée sans le savoir. Dans le cas d’un herpès génital, la première poussée peut se manifester brusquement après l’infection par le virus, soit environ 6 jours après. Si cette poussée peut être très importante chez certains patients, elle peut passer inaperçue chez d’autres. La fréquence et l’intensité de ces poussées diffèrent d’une personne à l’autre.

D’une manière générale, les symptômes apparaissant à la première poussée sont l’apparition d’une grappe de cloques remplies de liquide pouvant se trouver sur les organes génitaux, aux alentours de ces organes, sur les fesses et sur les cuisses. Ces cloques deviennent ensuite des petites lésions douloureuses et très contagieuses. La fièvre, les courbatures et les maux de tête sont également des signes avant-coureurs de la maladie. Les symptômes de l’herpès HSV2, également appelé herpès labial, sont des démangeaisons, rougeurs, gonflements et apparitions de cloques au niveau des lèvres et les zones alentours.

Les mesures à prendre dès l’apparition des premiers symptômes

Bien qu’il soit souvent bénin, il faut savoir que l’herpès est une maladie qui ne peut pas être guérie totalement. Effectivement, les traitements permettent uniquement de bloquer la multiplication du virus, de limiter la contagion et par ailleurs, de réduire la durée et l’intensité de la poussée.

Afin de favoriser l’efficacité des traitements, il est important de les commencer immédiatement, dès l’apparition des premiers signes. Néanmoins, il existe également quelques mesures à prendre dès que l’on constate des signes avant-coureurs de l’affection pour protéger son entourage, mais également se protéger soi-même du risque d’autocontamination.

• Ainsi, la première chose à faire est de se laver soigneusement et fréquemment les mains, surtout après tout contact avec la lésion. Il faut faire encore plus d’attention si l’on doit toucher une autre personne, de la nourriture ou encore de la vaisselle pour ne pas les contaminer.
• En cas d’herpès labial, éviter absolument les contacts sexuels oro-génitaux afin de ne pas transmettre ce type d’herpès au niveau génital. Dans la même mesure, ne pas se toucher les yeux et ne pas humecter ses lentilles de contact avec sa salive au risque de faire répandre l’affection sur les autres zones du corps.
• Comme l’herpès se manifeste sous forme de cloques contenant le virus, il est recommandé de garder les parties atteintes aussi propres et sèches que possible pour éviter leurs infections. Pour cela, veille à ne pas les serrer sous des vêtements trop près du corps.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *