Quelles sont les principales maladies psychiatriques ?

Par définition, les maladies psychiatriques regroupent l’ensemble des troubles qui ont des effets néfastes sur le comportement. Dit comme ça, les maladies psychiatriques font  froid dans le dos. Cependant, elles sont beaucoup plus courantes qu’on ne le pense. Ces altérations mentales sont généralement nées par de fortes émotions ou par de profondes pensées. L’ampleur de ces maladies psychiatriques peut varier d’un individu à un autre. Le diagnostic  établi par un professionnel psychiatrique se fait  en fonction des signes cliniques que présente l’individu atteint. Selon les informations regroupées sur le site psychiatres.net, la dépression, les troubles alimentaires, la solitude, le burn out ainsi que la schizophrénie représentent les pathologies psychiatriques les plus rencontrées.

La dépression

La tristesse est la principale caractéristique de la dépression. Plus profonde que la tristesse la douleur morale d’un être déprimé est comparable à la souffrance engendrée par le deuil imposé par la perte d’un être cher. Ceci entraine alors un désintérêt absolu pour la vie et un isolement de l’individu.

Les troubles alimentaires

La manière de s’alimenter traduit notre état psychologique. La nourriture peut devenir un refuge pour les déceptions de la vie mais cela devient pathologique quand un individu ingurgite une quantité impressionnante d’aliments  pour les faire ressortir ensuite ou s’adonne tout de suite après à une activité sportive intensive. Ce trouble est appelé communément boulimie. Toujours dans ce registre de sur alimentation durant un laps de temps très court, on distingue l’hyperphagie. L’individu qui en souffre agit comme une personne boulimique mais n’évacue pas ensuite la nourriture. A contrario, un individu peut s’empêcher radicalement de s’alimenter et est défini comme étant anorexique.

La solitude

Eh oui ! La solitude fait partie des maladies psychiatriques les plus courantes. Elle se caractérise par la difficulté à tisser des liens avec d’autres individus. La seule pensée d’aller vers les autres, de communiquer en face à face les tétanise. Quand une personne en souffre, les sorties, les prises de parole en public se transforment en véritable supplice. S’ensuit alors un manque ou une perte de confiance en sa personne. Les réseaux sociaux ont augmenté le taux de personnes souffrant de ce trouble car elles s’abritent derrière ce monde virtuel et ont encore plus de mal à s’intégrer au monde réel.

Le burn out

Le burn out est un épuisement professionnel profond engendré par une quantité ingérable de stress. Ayant la sensation d’être en permanence mis au pied du mur, les individus souffrant de ce trouble voit le mal les gagner peu à peu. Cet état de stress chronique imposé par le travail peut entraîner une crise d’identité et une perte de contrôle sur sa personne et ses actes et peut mener jusqu’au suicide.

La schizophrénie

On parle de schizophrénie quand une personne a des troubles de personnalité. Elle développe de multiples personnalités (parfois opposées) qu’elle adopte en fonction de sa perception de la réalité. Il peut en suivre  les cris, les attitudes décalées, l’euphorie et les hallucinations.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *