La sodomie et le plaisir anal : ce que vous devrez savoir

Si pour certains la sodomie est encore un sujet tabou, une pratique contre nature, pour d’autres, elle est une véritable source de plaisir lors des actes sexuels. En effet, le doute se pose souvent sur le plaisir que peut rapporter une telle pratique sexuelle et s’il est possible d’atteindre l’orgasme avec. Le point sur le sujet.

Bien faire la sodomie dans la douceur et progressivement

Les partenaires voulant se lancer dans la pratique de la sodomie doivent avant tout être d’accord sur le sujet et être prêts à la réalisation de l’acte. Au cours de l’acte, si l’un d’entre eux daigne à s’arrêter, quelle qu’en soit la raison, l’autre ne doit en aucun s’obstiner. En effet, si la sodomie est pratiquée sans préparation, elle peut engendrer des sensations très douloureuses. Avant la pénétration, l’anus doit être suffisamment dilaté et de préférence bien lubrifié afin que le sexe du partenaire puisse y entrer facilement et dans le plaisir. La préparation peut alors s’agir de quelques caresses, de pénétrations de doigts ou encore des massages stimulant l’excitation. Vous pourrez également user des sextoys selon vos préférences et vos envies en couple. Le tout est de savoir y aller dans la douceur et progressivement pour que chacun puisse y trouver son plaisir.

L’orgasme anal par la sodomie

La zone anale est une zone particulièrement apte aux plaisirs. En effet, l’anus contient non seulement des zones érogènes et quelques terminaisons nerveuses, mais la zone anale est aussi vascularisée et innervée qu’elle peut ressentir agréablement les sensations de frottements, de distensions, de pressions, et aussi des changements de températures. Afin de décupler le plaisir d’ailleurs, l’homme pourra associer la pénétration anale avec des caresses au niveau du clitoris.

 

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *