La dépression saisonnière : ce qu’il faut savoir

Certaines maladies graves touchent une partie de la population. Néanmoins, elles ne sont pas forcément connues du grand public. Malgré tout, des mesures doivent être prises afin de résoudre ces petits malaises qui dérangent au quotidien.

La dépression saisonnière : un trouble fréquent en hiver

La dépression saisonnière est un problème courant en hiver. Ce trouble touche environ un français sur 10 et survient. Il se caractérise par divers symptômes, dont les jambes lourdes, une prise de poids ou encore une baisse d’appétit. À cela s’ajoutent des changements d’humeur soudains et une irritabilité accrue. Les souffrants éprouvent aussi un profond mal-être. D’autres complications peuvent en découler. Ainsi, cet état a un impact négatif sur la vie personnelle et professionnelle du patient.

En réalité, la dépression saisonnière est la manifestation d’un manque de lumière. À cause de cela, l’horloge biologique et le cycle de sommeil sont perturbés. Chez certains sujets, le cerveau produit moins de sérotonine. Ce neurotransmetteur régule l’humeur et garde la personne éveillée. Ainsi, l’individu aura souvent envie de dormir et éprouvera des états de fébrilité. Dans d’autres cas, la sécrétion de la mélatonine est aussi affectée. Ce dérèglement favorise des insomnies et renforce la sensation de fatigue. Pour ne pas mettre en danger sa santé, il vaut mieux solliciter un spécialiste et suivre un traitement adapté.

La luminothérapie : la solution pour traiter une dépression saisonnière

Dès le commencement de l’automne, le soleil transmet moins d’énergie du fait de l’épanchement de la Terre. Pourtant, le corps humain a besoin des rayons solaires pour assurer certaines réactions biochimiques. Cela a été prouvé par des études scientifiques.

Afin de traiter une dépression saisonnière, il sera de mise de profiter d’une thérapie par la lumière. La méthode consiste à s’exposer volontairement à une source artificielle. Il suffit de faire usage d’une lampe de luminothérapieElle diffusera un rayonnement utile pour préserver la sécrétion de nombreuses hormones.

Au début, une exposition de 30 minutes est nécessaire. Ensuite, il faudra progressivement prolonger la séance. L’appareil doit être placé à 30 centimètres du visage. Un simulateur d’aube pourra également être utilisé pour un réveil doux.

Toute une panoplie de dispositifs est disponible pour profiter des bienfaits de la luminothérapie. Et pour avoir un maximum de résultats, consulter un spécialiste est recommandé. Ce traitement est le seul qui permet  de traiter efficacement la dépression saisonnière. Les patients parviendront à améliorer leur état. Néanmoins, les souffrants doivent aussi adopter une hygiène de vie saine pour éviter une rechute. Il est également conseillé d’apprendre  certaines  techniques pour mieux gérer le stress.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *